Mon vide grenier livresque #7

On se retrouve aujourd’hui pour le nouveau rendez-vous fixé par fifty shade ok books

Il s’agit de ressortir du placard une ancienne publication correspondant au thème de la semaine. Cerise sur le gâteau, nous échangeons avec la blogosphère en taguant d’autres blogueuses et blogueurs qui ont publié sur le même sujet.

Aujourd’hui le thème est: NOEL

Je vous parle donc d’un manga en 4 tomes, Wizard´s soul, publié chez Doki Doki.

wizard-s-soul

Lire la suite

Publicités

Le livre du thé

Aujourd’hui, je vous parle du Livre du thé d’Okakura Kakuzô, paru chez Synchronique Editions. Des illustrations de K. Hokusai parsèment le livre.

Je précise que j’ai reçu le livre dans le cadre d’un Service Presse avec Synchronique Editions, que je remercie beaucoup. Ce service presse a été établi grâce à la plateforme Simplement Pro 🙂

Je suis très heureuse d’avoir découvert cet ouvrage! Pour moi qui m’intéresse beaucoup à la culture Japonaise, c’était captivant d’en apprendre plus sur la fameuse cérémonie du thé.

Le livre est vraiment exhaustif : OKAKURA Kakuzô (qui a publié ce livre en 1906 aux Etats-Unis) débute par le constat selon lequel de nombreux préjugés et une incompréhension pour l’Orient subsiste. En apprendre plus sur la voie du thé est une façon de connaître mieux la culture Asiatique . Le livre, destiné aux Occidentaux, est une vraie passerelle entre les continents.

Le second chapitre reprend des éléments de l’histoire et les différentes écoles du thé (en Chine puis au Japon)

Ensuite, nous en apprenons davantage sur le Tao et le Zen.

Au quatrième chapitre, OKAKURA décrit la chambre du thé, son architecture et son agencement.

Le cinquième chapitre revient sur l’art et le sens du de l’art. L’art n’est jamais surabondant: une seule œuvre est présente dans la chambre du thé.

Enfin, l’auteur nous rappelle le rôle important des fleurs. Elles sont choisies avec parcimonie.

Dans le septième et dernier chapitre, OKAKURA nous présente les maîtres du thé.

Cette lecture était vraiment très instructive et j’ai beaucoup apprécié en savoir plus sur le sujet. Certains passages nécessitent une plus grande concentration que d’autres (quand il s’agit par exemple de considérations historiques ou philosophiques par exemples) mis dans l’ensemble le livre se lit très bien. OKAKURA prend soin de citer des exemples imagés pour illustrer son propos, et les chapitres sont relativement courts.

De plus, il est agréable de contempler les illustrations de Hokusai au fil de la lecture! Il s’agit d’estampes plus ou moins célèbres de Hokusai. Elles sont toutes en couleurs, tantôt imprimées sur une seule page, tantôt sur une double page. Là encore, j’ai été comblée! J’apprécie beaucoup le style de Hokusai, mais ma connaissance de ces œuvres se réduisait aux estampes les plus connues. En parcourant le livre du thé, j’ai non seulement découvert les secrets de la cérémonie du thé, mais aussi parfait ma culture générale sur Maître Hokusai.

Nous avons également des notes à la fin du livre pour expliquer certaines références. Une préface nous présente le contexte de l’écriture de ce livre en 1906, et nous donne aussi une courte biographie de Hokusai.

Extrait: « le goût du thé possède un charme subtil qui le rend irrésistible et propre à être idéalisé. (…) le thé n’a pas l’arrogance du vin, ni la prétention du café ou l’innocence enjôleuse du cacao. » (p. 27)

Comme vous pouvez le constatez, la traduction est très bonne et le style agréable et soutenu.

Un mot surl’édition: elle est de très bonne facture. Le papier est glacé, ce qui met en valeur les illustrations. De même j’ai beaucoup aimé la couverture sobre et le petit format qui apparente le livre à un carnet que l’on pourrait emmener en voyage. L’élastique vert, qui peut faire aussi office de marque page, renforce encore cette impression.

Et enfin, le prix: 12,50 €. D’accord, le format est petit – mais cela reste un beau livre, avec de belles illustrations, un format pratique et soigné, et un contenu des plus intéressants.

Je recommande donc cet ouvrage devenu un Classique à toutes les personnes intéressées par la Culture Japonaise et l’Asie en général 🙂

Note: 18/20

C’est lundi, que lisez-vous? #32

Comme chaque lundi, on se retrouve pour parler lectures autour du rendez-vous initié par Mallou puis repris par Galleane sur son blog, la version frenchie de « it’s monday, what are you reading? ». On répond comme d’habitude à trois questions:

  1. Qu’ai-je lu la semaine passée?

Une semaine plutôt tranquille avec des lectures variées.

2. Que suis-je en train de lire?

Ma première lecture pour le cold winter challenge est en cours! Lire la suite

Editeur de manga #2 – Komikku

Continuons notre tour d’horizon des maisons d’éditions! Focus sur Komikku.

Komikku est mon éditeur de manga préféré pour des raisons tout à fait subjectives! J’aime leur catalogue, leur méthode de communication, le fait qu’ils restent une petite maison d’édition. Et sachez qu’ils ont débuté par une librairie… avant de créer leur maison d’édition.

Plusieurs titres de Komikku ont rejoint les étagères de ma mangathèque:

  • Le maître des livres
  • Mes petits plats faciles by Hana
  • Arte
  • Les fleurs du passé
  • Le berceau des mers
  • Somali et l’esprit de la forêt
  • L’enfant et le maudit
  • The ancient magus bride
  • Snow Illusion
  • Les oubliés

J’emprunte également les tomes de Minuscule à la bibliothèque.

Mis à part les mangas de type thrillers horrifiques (Pupa, Gift, etc.), je me laisse facilement guidée par leurs choix éditoriaux, certaine que leurs nouveautés vont m’enchanter.

Komikku prend de plus en plus de place dans le paysage éditorial français et cela devrait être renforcé par le succès grandissant de quelques unes de leurs licences. Ainsi, the ancient magus bride a bénéficié récemment d’une adaptation animée et Minuscule va bientôt suivre le même chemin!

L’enfant et le maudit a également été sélectionné pour un prix au festival d’Angoulême… Nous devrions donc continuer à entendre parler de cette maison d’éditions!

Quels titres de cet éditeur connaissez-vous?

Challenge manga français: le bilan!

Le mois de novembre était pour moi sous le signe des mangas français! L’occasion pour moi de rattraper mon retard dans les parutions, découvrir de nouveaux mangakas et aussi me mettre aux mangas français les plus connus.

Ma Pile à Lire était quand même assez ambitieuse… Voyons si je m’y suis tenue ou pas!

  • Booksterz, tome 2 – de Guillaume Lapeyre, Rémi Guerin et Sylvain Dos Santos (Kana)  OUI
  • City Hall, tome 1 de Guillaume Lapeyre, Rémi Guerin (Ankama) OUI
  • L’équipe Z, tome 2 – Daniel Fernandes, Albert Carreres, Edmond Tourriol (Kotoji) OUI
  • Radiant, tome 1 – de Tony Valente (Ankama éditions)  OUI
  • Outlaw players, tome 1 – de Shonen (Ki-oon)  OUI
  • Dreamland, tome 6 – de Reno Lemaire (Pika)  NON
  • Chronoctis Express, tome 1 – de Aerinn (Kotoji) sortie prévue le 10 novembre  OUI
  • ballad with a solitary blade, tome 1 – de Abacabu Rônin et Linja (Nats éditions) NON
  • Lolita HR, tome 3 – de Delphine Rieu et Javier Rodriguez (Eidola éditions)  OUI

BONUS:

  • Booksterz, tome 3 – de Guillaume Lapeyre, Rémi Guerin et Sylvain Dos Santos (Kana)
  • Lolita HR, tome 2  – de Delphine Rieu et Javier Rodriguez (Eidola éditions)
  • Green Mechanic, tomes 1 et 2 – de Yami SHIN (Ki-oon)

Au lieu de poursuivre la lecture de Dreamland et de commencer Ballad with a solitary blade, j’ai finalement poursuivi Booksterz en lisant tome 3 et commencé Green Mechanic ^^ Je lirai donc les deux titres laissés pour contre très prochainement!

Les chroniques n’ont pas du tout suivi malheureusement! J’ai donc beaucoup de retard à rattraper ^^ Attendez-vous donc à une avalanche de chroniques sur les mangas français 🙂

Parmi mes lectures j’ai eu deux coups de coeur: pour Chronoctis Express et pour Green Mechanic

 

 

Le petit bonheur hebdomadaire #1

Cela fait quelques semaines que je vois passer sur la blogo ce joli rendez-vous créé par Pause Earl Grey et j´aime tellement le concept, que j´ai eu envie d´y participer aussi.

le-petit-bonheur-hebdomadaire

Chaque vendredi, nous sommes donc amenés à raconter notre ou nos petits bonheurs hebdomadaires! Quoi de mieux que de rester sur le positif pour apprécier sa semaine?

Je suis retombée en enfance lors de l´arbre de Noel de mon boulot, où il y avait un spectacle de MAGIE! Oui, oui, le magicien faisait apparaître des animaux, nouait et dénouait des foulards, sortait une immense baguette magique d´un tout petit sac… Bref, j´ai été bien incapable de trouver le moindre truc!

tm7o0

Et vous, quel a été votre petit bonheur de la semaine?

 

 

Love, be loved, leave, be left – tome 5

Le tome 5 du manga de Io Sakisaka est sorti récemment en librairie. C’est Yuna qui est l’honneur sur une couverture aux couleurs très douces, qui conviennent tout à fait à la jeune fille.

love-be-loved-leave-be-left

Nous retrouvons donc dans ce tome Yuna et Akari et leurs avancées dans le domaine amoureux. Malheureusement pour elles, les garçons ne leur facilitent pas la tâche !

Rio et Kazu sont en proie aux doutes et ne démêlent pas clairement leurs sentiments. De plus, des éléments et personnages extérieurs les freinent dans l’acception de leurs sentiments.

Il semble donc que Io Sakisaka nous réserve encore des péripéties et de belles évolutions des personnages !

 

L’intrigue se complique également par le retour d’Agatsuma qui s’intéresse à l’une des protagonistes féminines… Je ne vous dis pas laquelle pour préserver le suspense.

J’ai encore une fois beaucoup aimé me plonger dans ce tome et dans l’univers de la mangaka. Les dessins sont très agréables, le trait est doux. J’ai adoré le passage de la fête de l’été où nous pouvons admirer les filles en yukata: un régal pour les yeux.

Enfin, j’ai apprécié les quelques passages drôles. J’ai ri à tes dépens, Akari, désolée!

Bref, c’est toujours plaisant de se plonger dans cette douce romance et de retrouver ces personnages si attachants.

Je serai donc fidèlement au rendez-vous pour le tome 6.

Note: 15,5/20

Throwback Thursday #11

Pour ce nouveau Throwback Thursday livresque, Bettie Rose Books nous invite à partager une lecture autour du thème:

Je ne suis pas allée au salon de Montreuil (je lui ai préféré le salon plus proche du Toulouse Game show ). Je vais donc vous parler d’un livre jeunesse: Calme et attentif comme une grenouille – ton guide de sérénité

calme-et-attentif-comme-une-grenouille

Il s’agit d’un guide pratique pour les enfants de 5 à 8 ans, pour les entraîner à être plus attentifs à eux-mêmes et aux autres, et les guider sur la voie du bonheur.

Il y a un CD avec quelques exercices de yoga et une initiation à la méditation. Des activités de bricolage, des jeux et de courtes histoires sont aussi présents dans le livre. Le livre les amène à rester calme et à se concentrer sur des pensées positives.

Eline SNEL a également publié le livre Respirez, un livre de méditation destiné aux ados et leurs parents. Un autre livre de méditation pour les enfants et leurs parents existe également: il s’agit de Calme et attentif comme une grenouille – la méditation pour les enfants… et leurs parents

Ces trois livres sont publiés aux éditions Les Arènes.

Mon vide grenier livresque #6

On se retrouve aujourd’hui pour le nouveau rendez-vous fixé par fifty shade ok books

Il s’agit de ressortir du placard une ancienne publication correspondant au thème de la semaine. Cerise sur le gâteau, nous échangeons avec la blogosphère en taguant d’autres blogueuses et blogueurs qui ont publié sur le même sujet.

Aujourd’hui le thème est: horreur

Comme fifty shade of book, ce genre n’est pas vraiment ma tasse de thé! Je vais donc ressortir ma chronique de l’arc ship voyage de Black Butler… C’est un arc que j’ai vraiment ADORÉ même si zombies et effusion de sang étaient au rendez-vous!

L’intrigue est épique, parfois parodique. Avec l’humour, l’horreur passe tout simplement mieux!

Je cite maintenant d’autres blogueurs et blogueuses qui ont aussi publié une chronique de ce manga:

kyo no yume

ourse bibliophile

Xander

Otaklive

recolteuse de mots

Haïkus et notes de voyage

Aujourd’hui, je vous présente Haïkus et notes de voyage – Nozorashi Kikô de Bashô, paru chez Synchronique Editions. Ce livre m’a été livré dans le cadre d’un Service Presse avec l’éditeur, que je remercie beaucoup ! Ce service presse a été établi grâce à la plateforme Simplement Pro 🙂

41gz6ws52nl-_sx360_bo1204203200_

J’ai vraiment adoré ce livre. Cela faisait longtemps que je voulais me plonger dans les Haïkus, cette forme d’écriture si typiquement Japonaise et dont la brièveté et l’apparente simplicité en font un symbole de la contemplation.

Il s’agit des Haïkus que Bâsho a rédigé durant le voyage qu’il entreprend pour se rendre dans son village natal, à pieds.

Un Haïku se compose de 17 syllabes réparties en trois segments, qui peuvent être de longueur différente.

Extrait:

« Puissé-je à la rosée

Petit à petit me laver

Des poussières de ce monde »

img_4184.jpg

Le livre est très beau et fait intelligemment. J’ai beaucoup aimé que l’écriture japonaise soit reprise ici, car les caractères sont tout simplement beaux. Pour les lecteurs qui ne sauraient pas lire en japonais, nous avons l’écriture romanji qui permet de lire phonétiquement. On peut donc lire en japonais pour ressentir au mieux la sonorité et la beauté originale de ces haïkus ! Lire la suite