Confessions #2 – les campagnes Ulule

Aujourd’hui, je vous parle des campagnes de crowfunding ! Il s’agit plutôt d’une discussion que d’une confession cette fois.

Les campagnes de crowfunding (financement participatif), c’est quoi ? Prenons un exemple, pour bien l’expliquer :

Aadorah avait le projet de publier un livre reproduisant des illustrations de Sailor Moon faite par des fans de tous les pays. Pour que ce projet voie le jour, elle a fait appel à une communauté de fan qui a soutenu ce projet. Comment ? En versant un peu d’argent ou en achetant le livre à l’avance. Cela permet à la personne porteuse du projet de savoir combien d’exemplaires elle doit faire imprimer.

0474f3256df82fcffc27a66a6080c5

Le projet est réussi s’il atteint la somme fixée en avance par la personne qui porte le projet. Si l’objectif n’est pas atteint, chaque contributeur est remboursé intégralement.

Il y a plusieurs plateformes pour lancer un projet de financement participatif : Ulule ou encore Kick starter.

Personnellement, je n’ai participé pour l’instant qu’à des campagnes sur Ulule. A chaque fois, j’ai beaucoup apprécié de pouvoir aider directement le lanceur du projet. Pour un livre, nous finançons directement l’auteur (qui fait imprimer lui-même l’œuvre puis nous la fait livrer directement). Il reçoit donc plus d’argent pour son oeuvre que s’il passait par le système de l’édition classique. De même,c’est aussi une façon de publier une oeuvre si l’auteur n’a pas trouvé d’éditeur. Par contre, cela demande beaucoup de temps et d’organisation pour mener à bien le projet! Sur ce thème, je vous invite à lire l’article de Gayelle

Ce que j’apprécie également, c’est le système des « contributions ». Suivant la somme que nous versons au porteur du projet, nous recevons une contribution plus ou moins importante. Cela peut être un exemplaire dédicacé, un mug, un tote bag, ou encore des stickers.

Mais si l’objectif est largement dépassé, un système de paliers se met en marche. Ainsi, un marque page ou des badges offerts à tous les contributeurs si l’objectif est atteint à 200 % par exemple.

Voici les différentes campagnes que j’ai soutenues à ce jour :

  • L’ombre de Shanghai, tome 4, des éditions Fei
  • Fanbook Sailor Moon d’Aadorah
  • Livre Le journal de l’âme de Bleuts
  • Les torches d’Arkylon, tome 2 – Mickaël Almodovar
  • Yggdrasil Sentai, Romain Huet (la campagne Ulule est toujours en cours ici)

Il y a énormément de types de projets. Pour ma part, je soutiens pour l’instant les projets à dominante artistique ou littéraire. Même si mes contributions restent modestes (étant plus intéressée par le livre de base que par les produits dérivés), je suis vraiment contente d’avoir pu aider les artistes à chaque fois. On en retire un sentiment de satisfaction bien plus grand que lors d’une autre forme de consommation livresque, et les communications de l’auteur via Ulule donnent l’impression de le connaître davantage.

Et vous? avez-vous déjà participé à des campagnes de financement participatifs? Que pensez-vous de ce mode de financement?

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Confessions #2 – les campagnes Ulule »

  1. Un petit article très utile pour en savoir plus sur ce type de financement de projet. Pour ma part, je n’en ai fait que pour certains jeux-vidéo, mais les projets concernant certaines licences Japonaises m’ont l’air intéressants. J’y ferai plus attention à l’avenir !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s