Premières lignes #6 – Erased

Pour ce sixième rendez-vous, initié par malecturotheque, je vous propose de découvrir les premières lignes du manga Erased de Kei Sanbe, un thriller temporel haletant, publié chez Ki-oon. Le huitième et dernier tome est d’ailleurs paru la semaine dernière!


Au tout début du manga, Satoru ressasse son entretien avec un éditeur… qui a refusé de publier son manga:

L’éditeur: « hmm… c’est-à-dire qu’on est assez exigeants… Le scénario n’est pas mauvais… Les dessins sont corrects… Il n’y a aucun défaut majeur, mais… comment dire… ça ne touche pas le lecteur!

En fait, on ne ressent pas les émotions des personnages ou la tristesse de l’histoire! On les comprend, oui, mais ça ne suffit pas… Vous ne vous impliquez pas assez… pour gagner l’empathie du lecteur!

28 ans? hmm… c’est un peu tard pour débuter dans le manga…

Pourtant, j´ai tout donné! (pensées de Satoru Fujinuma)

Oh! Ce n’est pas votre première fois? Toutes mes excuses, Monsieur Fujinuma! Quel genre de manga avez-vous réalisé? Oh… une adaptation de jeu vidéo? Ah.. d’accord!

Qu’est-ce que tu sous-entends? Que ça explique mes lacunes?! 

Vous avez apporté d’autres planches? Non? Dommage!

Hypocrite! C’est écrit sur ta tronche que tu es soulagé de ne avoir à les lire… 

Une prochaine fois alors!

Il dit: « Une prochaine fois », mais il ne m’a pas proposé de rendez-vous… En d’autres termes, mon style est assez bon pour de faibles tirages, mais chez eux, ça ne passe pas!

Satoru: Je reviendrai!

Il est éditeur d´un magazine à grand tirage, sa décision était justifiée, je suppose… Comme j’ai 28 ans et que j’ai déjà un petit peu d’expérience, on attend de moi que j’aie tout de suite un excellent niveau! Même si mon manga était aussi bon que celui d’un de leurs auteurs débutants, il serait jugé plus sévèrement!  Je sais qu´il n’a pas les qualités d’une série phare…

« ça ne touche pas le lecteur! » (les phrases de l´éditeur résonnent dans sa tête)

« Vous me vous impliquez pas assez… »

Ca m’énerve de l’admettre, mais ce type avait raison! Et c’est ce point…

« Le problème, c’est que votre personnalité ne ressort pas dans votre oeuvre! »

qui fait le plus mal!

Ce n’est pas que mes personnages doivent devenir des extensions de moi-même, mais plutôt que je devrais plonger au plus profond de leur être pour en extirper les mots susceptibles de toucher les lecteurs! Cette démarche nécessiterait un sérieux travail d’introspection… C’est sans doute à ce niveau que je ne m’investis pas assez!

Pour être honnête, j’ai peur de me mettre en avant, peur de découvrir que je suis vide, que je suis quelqu’un sans intérêt… »


Nous voyons donc dès le début que Satoru est loin d’avoir une vie de rêve. Comme sa carrière de mangaka ne décolle pas, il travaille aussi comme livreur de pizza. Il est renfermé sur lui-même et a peur de s’ouvrir aux autres. Il faut dire qu’il a vécu des choses traumatisantes durant son enfance… qu’il a (heureusement?) oubliées. Les souvenirs vont peu à peu ressurgir… et Satoru sera même projeté  dans le passé. Parviendra-t-il à sauver sa camarade de classe et à empêcher la tragédie de se produire?

Je vous conseille ce manga addictif qui joue avec nos nerfs! L’histoire et la narration sont très bien construites… si bien qu’il est difficile de lâcher ce livre!

Retrouvez ma chronique des 4 premiers tomes ici ^^

Publicités

14 réflexions au sujet de « Premières lignes #6 – Erased »

  1. Ping : Premières lignes #45 – Ma Lecturothèque

  2. Ping : Premières lignes #11 Alice et autres merveilles, Fabrice Melquiot – Camellia Burows

  3. Ping : Premières lignes #45 | Songes d'une Walkyrie

  4. Ping : Premières lignes #11 Alice et autres merveilles, Fabrice Melquiot, L’Arche – Camellia Burows

  5. Ping : Premières Lignes #9: Hunger Games – Au Baz'art des Mots

  6. Ping : Premières lignes #46 – Ma Lecturothèque

  7. Ping : Premières lignes #46 | Songes d'une Walkyrie

  8. Ping : Premières lignes #47 – Ma Lecturothèque

  9. Ping : Premières lignes #47 | Songes d'une Walkyrie

  10. Ping : Premières lignes #48 – Ma Lecturothèque

  11. Ping : Premières lignes #48 | Songes d'une Walkyrie

  12. Ping : Premières lignes #49 – Ma Lecturothèque

  13. Ping : Premières lignes #49 | Songes d'une Walkyrie

  14. Ping : #14 Premières lignes, Chelsea Hotel, Jean-Pierre Cannet, Éditions Théâtrales – Camellia Burows

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s