L’ombre de Shanghai – tome 5

La fin de ce manhua paru aux éditions Fei approche à grands pas puisque le tome 6 sera le dernier volume. Retour sur ce tome 5 qui se concentre sur les sentiments de Lila.

 Pour ceux qui ne connaissent pas ce manhua, je vous fais ici un résumé de l’intrigue: Lila est une jeune Chinoise vivant à Shanghai en 1930. Elle a été adoptée par une famille française. Après plusieurs années d’absence le fils biologique, Gaspard, revient en Chine. C’est à ce moment que « l’ombre » commence à se manifester. Elle possède Lila et la rend forte et invincible. Alors que tout Shanghai cherche à capturer l’ombre, Gaspard en tombe amoureux… Quand à Lila, elle ne parvient pas à accepter que l’ombre fasse partie d’elle-même. C’est dans ce contexte que s’ouvre le tome 5. La première partie du manhua est focalisée sur la colère de Lila qui maudît cette ombre et refuse de l’utiliser. Lila est en effet amoureuse de Gaspard et considère l’ombre comme sa rivale! Elle ne veut donc pas que le vieux Feng lui apprenne à maîtriser la puissance de l’ombre.

Il y a plus d’action dans la seconde partie puisque les jeunes Gaspard, Lila, Dino et Clara doivent affronter les hommes de Monsieur Li.

Comme d’habitude, les dessins de Li Lu sont très soignés et la mise en couleurs les rend plus beaux encore. L’édition est de qualité: le  papier des pages est épais, la couverture est cartonnée, et nous pouvons admirer certaines esquisses à la fin du tome.


Je n’ai malheureusement pas ressenti d’empathie pour Lila alors qu’elle se tourmente beaucoup dans ce tome. C’est dû vraisemblablement au fait que j’ai un peu du mal avec le personnage de Gaspard, duquel elle est amoureuse (qui en plus s’avère être son frère d’adoption). Et j’aurais aimé que Lila accepte plus rapidement le fait que l’ombre fasse partie d’elle. Grâce à l’ombre, Lila devient surhumaine, même immortelle. Et si par ce biais Gaspard l’aime, c’est plutôt une bonne chose, non?

J’ai donc préféré la seconde partie qui était même très intéressante ! Dino réveille Gaspard de son idylle en lui donnant un coup de poing (quelle scène jouissive!) et Lila est bien forcée de faire appel à l’ombre…  Le volume s’arrête sur un cliffhanger; J’ai donc vraiment hâte de lire le prochain tome pour connaître le dénouement de cette histoire.

img_0584

L´ombre de Shanghai aborde aussi le thème du racisme envers les Chinois. Tout au long de la série, Lila doit faire face aux remarques méprisantes des autres, notamment des élèves du Lycée français. Ce tome 5 ne fait pas exception à la règle! La Chinoise, la Chinetoque, la domestique, voila comment est qualifiée Lila. Même si ce racisme anti-Chinois n´est pas le propos principal du livre, il est bien présent et on ne peut que réagir et ressentir l´injustice d´une telle attitude discriminatoire. C´est en plus un sujet qui n´est pas souvent abordé, mais qui est tout de même préoccupant.

Les 5 premiers tomes de la série sont parus aux éditions Fei. Une campagne Ulule a été financée avec succès avant la sortie du tome 4. Elle visait à mieux faire connaître ce manhua pour que les trois derniers volumes puissent sortir en format papier. Deux scénaristes (Crépin et Marty) se chargent de l’écriture de l´ombre de Shanghai tandis que Li Lu s’occupe des dessins.

Note: 14,5/20

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’ombre de Shanghai – tome 5 »

  1. Ping : Flash-back: les lectures de novembre | Akatsuki no Manga

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s