Père et fils tome 3

Le tome 3 de « Père et fils » est sorti dernièrement chez Ki-oon Editions. Voici mon avis sur ce volume 3 qui nous entraine non pas sur les routes du Japon, mais au village natal de Shiro et Torakichi. L´occasion pour nous d’en savoir plus sur leur famille et leur passé.

pere-fils-3-ki-oon.jpg

 Synopsis: « A force de se surmener en essayant de concilier son travail habituel et les soins à apporter à un jeune enfant, ce qui devait arriver arrive… Torakichi tombe gravement malade et s´écroule sur une route de forêt! Heureusement, deux de ses collègues qui se trouvaient dans les parages parviennent à le soigner, mais l’épreuve est très difficile pour Shiro, effrayé à l´idée de perdre son papa.

Après cet épisode, l´herboriste ouvre enfin les yeux: il accepte de confier une partie de ses clients à Yuzuru et à Chiharu, puis décide de rentrer qu village pour les fêtes de fin d´année, une fois sa tournée terminée. Mais sa soeur Tatsumi l’y attend de pied ferme… »

Je commence cette chronique par un extrait de la postface écrite par l´auteure Mi Tagawa: « cette fois-ci, l´action ne se déroule pas sur les routes mais dans le village d’origine de Torakichi et de Shiro. J’espère que vous n´êtes pas trop déçus… »

Absolument pas déçue de mon côté, au contraire! Le duo père-fils doit se confronter à Tatsumi et Torakichi doit montrer à sa soeur sa détermination. ´Mais une épreuve plus dure encore attend l’herboriste: le fait de revenir dans la maison qu´il a occupée avec Shiori fair remonter des souvenirs douloureux et un sentiment de culpabilité… En Effet, si Shiori a emprunté ce sentier de montagne avant de mourir, c´est en partie la faute de Torakichi. Elle souhaitait laisser son fils et son Pére en tête à tête pour qu´ils puissent apprendre à jouer ensemble… Nous apprenons en même temps que Kaya, l´amie d´enfance de Torakichi, se sent elle-aussi coupable de la mort de Shiori au point de ne pas pouvoir aller de l’avant.

Ce volume est donc comme d’habitude chargée d´émotions, et il est difficile de ne pas verser sa petite larme! Mi Tagawa parvient à nous transmettre la complicité de Shiro et Torakichi ainsi que la difficulté liée à la perte d´un être cher: qu´ils soient le fils, l´époux, la belle-soeur ou l´amie de Shiori, tous souffrent de son départ et chacun tente d´aller de l´avant à sa manière. Les dessins sont sublimes, c´est un vrai bonheur de lire ce manga!

Note: 15/20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s